Confiance et autonomie

Apprendre  et comprendre la logique et la sensibilité des chevaux 

Équitation éthologique

Pour une relation plus juste …

Impossible de se faire comprendre du cheval tant que nous croyons qu’il pense comme nous. L’origine d’un problème de comportement est trop souvent issue d’un manque de connaissance des besoins fondamentaux du cheval.Formée et diplômée du cursus Andy Booth BFEE1- BFEE2 en 2013  j’enseigne cette indispensable connaissance…

 L’histoire commence par …se former…et ensuite transmettre, au cheval comme au cavalier

Avant la liberté,  les exercices en licol sont réalisés comme si la longe n’existait plus…

Pour intéresser le cheval respect, imagination, variété, amour…

Jade et sa jument Maguy en démonstration

Désensibilisation au bruit en évitant de générer de la panique

Désensibilisation au drapeau…en boule pour commencer

 Présentée de l’équitation éthologique avec Perlita

Après l’effort le réconfort…Le bonheur est dans le pré !

Cerise sur le gâteau, Perlita m’enchante de ses talents…

Conscience corporelle

Revenir à soi, diriger ses pensées, gagner en fluidité, en indépendance, éliminer crispations et gestes parasites qui freinent la progression. Formée par Véronique Bartin, avec la « méthode Alexander » en 2010/2012

Valsa perle de sensibilité

La recherche d’équilibre conduit tout droit à la grâce…

Développer son tact ensemble…

Chercher une posture agréable pour le cavalier et pour le cheval

Apprendre le contact au sol avant de l’essayer sur le cheval est une bonne idée.

Sentir la notion de céder, mollir, résister. Comprendre ce que génère la traction…

École des aides

Le cheval est un ami, il est de notre devoir de l’encourager, le guider vers les bonnes réponses, de faire en sorte que l’étude soit agréable pour lui eafin qu’il y participe volontiers.

A 20 ans, seule pour le travail de mes chevaux, j’ai lu les ouvrages de Nuno Oliveira : juste, vrai, simple. Aujourd’hui, je continue à m’en nourrir. Formée ensuite à « Ecole de Légèreté » durant 6 ans avec monsieur Karl : la technique est précieuse, mais à mon sens elle doit rester au service et à l’écoute de la sensibilité des chevaux, mais aussi des cavaliers… Ma priorité, respecter mon cheminement, de manière libre.

Enseigner  à son cheval au sol,  l’extension d’encolure et la flexion de manière isolée avant de les combiner, permet de simplifier l’apprentissage et faciliter la compréhension du cheval. Tout ce qui peut être appris au sol apporte un bénéfice au travail monté.

On ne transmet bien que ce que l’on a compris et que l’on peut démontrer

Plus tard le relèvement d’encolure et la mise en main s’enseignent, quand le cheval est prêt pour cela…Ici Jade et Maguy

Une fois que la demande d’extension est comprise au sol, le cheval y répond plus facilement une fois monté

Retour